Follow Us:

HomeLivres imprimésCONNAISSANCESÉconomie informelle et développement dans les pays du sud à l’ère de la mondialisation

Économie informelle et développement dans les pays du sud à l’ère de la mondialisation

2000, 1ère éd., ISBN : 2-911541-43-X

  1. Volume : 392 pages
  2. Format : 14,8 x 21 cm
  3. Prix : 9170 F CFA (14€)
Catégorie :

Description

Résumé

Cet ouvrage tiré des meilleures communications de la Deuxième Rencontre Scientifique du Groupe d’Étude de l’Union Géographique Internationale « Mondialisation du Commerce », tenue à Yaoundé en mars 1998; constitue une contribution scientifique exceptionnelle, tant à l’analyse des processus de développement qu’à l’étude de la mondialisation du commerce, l’une et l’autre correspondant à des thèmes clefs de la compréhension du monde de notre époque

Le développement de l’économie informelle et la mondialisation correspondent-ils à deux itinéraires d’évolution antagonistes dans des mondes parallèles ? Ou bien, des interrelations plus subtiles modèlent-elles, ici et là, les stratégies des acteurs, les comportements de consommation ? On ne pourrait plus alors comprendre le développement de l’économie informelle que comme une réponse à la mondialisation et la mondialisation que comme un processus en marche bouleversant et dynamisant à la fois, les facultés d’adaptation dans l’éternel dilemme local-global qui est au coeur de la réflexion géographique ?

Par ailleurs, cette expansion de l’économie informelle n’est-elle, comme beaucoup font longtemps cru, qu’une voie d’évolution perverse, aggravant la pauvreté la ou elle existe tandis qu’elle est interdite parfois réprimée dans les pays riches ? Est-elle, au contraire, une ingénieuse forme d’adaptation à des conditions particulières, une prodigieuse pépinière de talents rompus à la spécificité des terrains d’exercice, un formidable espoir de développement, en tout cas l’expression de solidarités trop souvent inexprimées ailleurs ?

Au travers de toutes ces interrogations posées dans cet ouvrage par des scientifiques renommés, issus de diverses disciplines et de divers horizons économiques et sociaux, apparaissent en tout cas, à la fois le témoignage d’un dynamisme fécond et la volonté d’étudier avec sérénité les grands problèmes de I’heure dans le but indispensable d’une meilleure concertation entre la réflexion scientifique et l’action.