Follow Us:

HomeLivres imprimésSOCIETELa république au village

La république au village

Auteur  : Jean-Paul MBIA
Année de parution  : 2011
Bref résumé
Au-delà du choix stratégique (survie économique) tactique (volonté de changement) et névralgique (protection identitaire), l’option du changement prôné par le SDF (à la proximité géoculturelle avec les ressortissants du grand Ouest, majoritaires de ce quartier) a rencontré l’adhésion de ce collège électoral. A l’opposé, mutatis mutandis, les électeurs du continuumurbain rural (les autochtones) bien que fragilisés et atrophiés, eux aussi, par les affres de la crise économique à Mbalmayo, ont opté, dans les urnes, pour le RDPC (triomphe du lien affectif). Ces deux attitudes électorales, adossées sur la fibre ethno régionale, sont contrariées par le vote des ressortissants du Nord (bien que de faible proportion dans le décompte électoral)…
Catégorie :

Description

Au-delà du choix stratégique (survie économique) tactique (volonté de changement) et névralgique (protection identitaire), l’option du changement prôné par le SDF (à la proximité géoculturelle avec les ressortissants du grand Ouest, majoritaires de ce quartier) a rencontré l’adhésion de ce collège électoral. A l’opposé, mutatis mutandis, les électeurs du continuumurbain rural (les autochtones) bien que fragilisés et atrophiés, eux aussi, par les affres de la crise économique à Mbalmayo, ont opté, dans les urnes, pour le RDPC (triomphe du lien affectif). Ces deux attitudes électorales, adossées sur la fibre ethno régionale, sont contrariées par le vote des ressortissants du Nord (bien que de faible proportion dans le décompte électoral) qui ont tourné le dos à l’UNDP au profit du RDPC. Le vote du continuumurbain rural a été déterminant pour la victoire de Paul Biya à Mbalmayo. La politisation du quartier New-Town à cette époque a fait germer, dans une perspective de compétition politique locale pertinent, le paradigme de l’ethnisme et du régionalisme comme produits de l’activité politique et de l’opinion politique. La globalisation tend à la mise en place d’un marché mondial unifié. Cet espace multisectoriel à l’échelle planétaire s’instille, s’insinue et s’incruste à l’échelle transnationale, nationale et glocale, autrement dit, une mondialisation des choses locales. La compétition électorale à Mbalmayo depuis 1992 a fini par circonscrire au quartier New-Town, un espace glocal agonistique qui, dans une perspective durkheimienne, débouche sur une conflictualité créatrice d’une société politique nouvelle, celle des intérêts coalisés et glocalisés.
©Les Presses Universitaires de Yaoundé BP1585 Yaoundé (Cameroun) Tél. (237) 22 06 81 69 / 99 59 13 73 Courriel : lespuy@yahoo.fr ISBN 2-84936-059-7 * N°éd. 27/S03/0311 Dépôt légal : 1 er trim. 2011
Journaliste respecté, chercheur racé et disert en sciences sociales et politiques (politiques publiques de développement), dans les universités de Yaoundé I, Yaoundé II et Douala, JeanPaul Mbia, 44 ans, est, depuis fevrier 2005, le responsable de la Communication au Ministère de l’Enseignement Supérieur. Auteur de nombreux articles dans la presse camerounaise (L’Evénement du mardi, Le Patriote), panafricaine (Télex confidentiel) et française (Le Figaro, Le Dauphiné libéré), il est par ailleurs membre des sociétés scientifiques ci-après : l’Association Euro-africaine de sociologie et d’anthropologie pour le développement social en Afrique (APAD, Bruxelles), l’Institut pour la Promotion de la Science, la Créativité et l’Inventivité Technologiques (IPSCIT, Yaoundé) et l’Association Panafricaine de Science Politique. La République au village. Entre logiques locales et dynamique glocaleest un essai sociopolitiste qui précède deux autres, à la rédaction achevée : Les énergies politiques renouvelables(416 pages, sous presses) et Le sphinx de la pléiade(178 pages).